Friday, September 29, 2017

Culture | Mes lectures #1 (Août / Septembre 2017)

Cette année c'est la première fois que je n'ai pas fait de "rentrée scolaire" au mois de septembre. En effet, je ne suis plus inscrite à l'université ou dans une école : je ne suis donc plus ce qu'on appelle une étudiante. Si je n'ai plus ce statut cela ne m'empêche pas de continuer d'apprendre chaque jour et d'étendre ma culture générale de façon autodidacte...

Aujourd'hui, je vous propose donc une nouvelle rubrique sur le blog qui parlera de mes dernières lectures. Je ne promets pas son succès et sa perpétuité mais je vais vraiment essayer de continuer sur ma lancée, qui est de lire davantage. 

Ce n'est pas que je n'aime pas lire, au contraire! C'est que j'ai besoin de me mettre dans un certain état d'esprit et de me concentrer tout particulièrement quand je lis. Vous allez me dire "euh oui comme tout le monde". Peut-être! Mais personnellement, l'école m'a tellement dégoutée de la lecture que j'y ai renoncé pendant quelques années. J'y revenais l'été mais sans grand succès.

Je m'y suis remise cet été et je suis fière d'avoir continué depuis. Alors pour me motiver encore plus, je me suis dit que vous en parler sur le blog et partager avec vous mes découvertes me pousserait à persévérer dans cette nouvelle aventure. 

Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke (1908). Une lecture que je recommande à tout le monde. Selon moi c'est le genre de livre auquel on peut revenir au moins une fois par an comme une piqure de rappel. Des pensées philosophiques qui font réfléchir à la vie en général, comment se comporter, comment se faire confiance par dessus tout et croire en ce en quoi on veut croire. C'est fou comme le discours de l'auteur s'applique encore aujourd'hui et s'adresse à des personnes de toute génération. Un livre qui se lit facilement tout en faisant travailler l'esprit. Coup de coeur!

Les enfants terribles de Jean Cocteau (1929). Au départ je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. Les deux premiers chapitres ne m'ont pas vraiment plu et puis d'un coup ça décolle. Cette histoire m'a énormément rappelé le film The Dreamers de Bertolucci avec Eva Green, Louis Garrel et Michael Pitt (pourtant j'ai lu qu'il était inspiré d'un autre livre). En tout cas j'ai beaucoup aimé le lire et je suis totalement entrée dans l'histoire. Petit bémol : la fin que j'ai aisément devinée et qui m'a paru "facile".

Le livre de ma mère d'Albert Cohen (1954). Ce livre est un merveilleux hommage d'un fils à sa mère. Ce livre fait sourire, ce livre fait pleurer, ce livre fait réfléchir. On pense à notre mère forcément, et aux rapports qu'on entretient avec elle alors forcément on s'identifie, on imagine ce que c'est de la perdre alors on est émus. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture d'Albert Cohen bien que parfois, j'ai trouvé le récit assez répétitif. À lire en tout cas!

La voie royale d'André Malraux (1930). Au début j'ai eu du mal à rentrer dedans, puis je me suis laissée mener par l'aventure des deux protagonistes. Mon enthousiasme est malgré tout, vite redescendu. J'ai persévéré et j'ai terminé le livre parce que je voulais en voir le bout. Malheureusement j'ai été très déçue et bien que je comprenne que tout ce qui est sous entendu dans l'histoire puisse intéresser, cela ne m'a pas touché. Le thème principal du livre est la mort et son acceptation hors, c'est un sujet qui ne me tracasse/passionne pas du tout. Personnellement, je ne pense jamais à la mort ou au fait qu'aujourd'hui et que demain, peut-être, je vais m'éteindre. Je vis ma vie et c'est tout. Alors oui je me pose des questions comme tout le monde mais je ne me soucie guère de ma mortalité : on nait, on meurt, un point c'est tout. Je pense n'être pas très objective à propos de ce livre mais au moins vous savez à quoi vous attendre. Je n'ai pas, non plus, adhéré au style d'écriture de Malraux. Question de goût...

La fin de la jalousie et autres textes de Marcel Proust. Avant de me mettre à la lecture d'À la recherche du temps perdu, je me suis dit qu'il serait sage de commencer par des nouvelles de Proust. Je dois dire que le charme a opéré! Sa façon d'écrire me plait et j'admire son don pour décrire les émotions ressenties par ses personnages. Un livre qui se lit très très vite et qui m'a, personnellement, plu pour sa "fausse" simplicité. 


Voilà pour ce premier article lecture. J'espère qu'il vous a plu! Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires. Des bises, à très bientôt!


No comments:

Post a Comment

09 10